FREE SHIPING FOR ORDERS OVER $50

François Bourgognon

Méditation Magazine #12

Participation à la rédaction d’un article paru dans Méditation Magazine : « Repli sur soi : comment faire pour s’en sortir ? »

Article : « Repli sur soi : comment faire pour s’en sortir ? »

Méditation Magazine # 12 – Avril / Mai / Juin 2022, par Aurore Esclauze

 

Extrait :

Les confinements, la pandémie, les restrictions… Beaucoup de choses ont fait que l’on a passé de plus en plus de temps chez soi, entouré de moins en moins de gens. Sauf que ce repli sur soi est, pour certains, devenu un mode de fonctionnement dont ils peinent à s’extraire, alors même qu’ils ont le droit de sortir…

Pourquoi les troubles psychologiques ont augmenté avec la pandémie ?

La pandémie nous a imposé, dès le début, tout un ensemble de facteurs de stress : l’accès limité aux ressources (masques, blouses, etc.), la peur liée à la contamination, pour nous comme pour nos proches, le sentiment d’isolement, les informations souvent floues voire contradictoires, les conséquences sur le plan économiques… Tous ces facteurs de stress nous ont obligé à puiser dans nos ressources et ont généré de l’anxiété voire un traumatisme chez certains. Les troubles anxieux et dépressif, les consommations d’alcool (ou d’autres substances), les décompensations de troubles psychiatriques, etc., ont augmenté de manière dramatique. Et nous sommes nombreux à ressentir aujourd’hui une certaine usure, quand ce n’est pas un véritable épuisement. 

Comment cette usure dont vous parlez s’est-elle faite ?  

Le stress est une réaction normale que l’on a en vue de s’adapter à une pression de l’environnement. Classiquement, on distingue 3 grandes phases : la réaction d’alarme, qui correspond à une mobilisation de ressources pour faire face ; la phase de résistance pendant laquelle on cherche un équilibre en accentuant les efforts, puis la phase d’épuisement, si on ne parvient pas à trouver un équilibre et que l’on est dépassé. 

Cela fait plus de deux ans maintenant que nous devons nous adapter à une situation continuellement instable, et cela demande beaucoup d’énergie.  A plusieurs reprises nous nous sommes fixés des échéances – pensant qu’à telle ou telle date nous pourrions retrouver une vie normale – que nous avons dû au final repousser… Ce qui s’avère épuisant et dépressogène. C’est pourquoi je dis souvent qu’il nous fait quitter la logique de contrôle, de confort, centrée sur des objectifs, pour adopter celle de l’acceptation, de l’engagement, centrée sur des valeurs. Faire avec ce sur quoi nous n’avons pas de prise, au lieu de refuser une réalité qui s’impose à nous.

 

Slide Co-écrit avec Claude Penet, préface de Fabrice Midal
« Embrasser l'inconfort d'exister, et servir ce qui compte réellement pour soi. » g
Slide Préface de Fabrice Midal
« Un livre particulièrement précieux pour notre monde. » g
Slide « Méditer, c'est s'arrêter, ressentir, observer et laisser les choses êtres telles qu'elles sont. » g
f
1942 Amsterdam Ave NY (212) 862-3680 chapterone@qodeinteractive.com
[contact-form-7 404 "Non trouvé"]
Free shipping
for orders over 50%